Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 12:11

Samedi, nous avions rendez-vous dans le Grand Auditorium du Château de Montfroc, pour une conférence de François Diot, nous invitant à une mise en perspective de la représentation statuaire à Persépolis, environs 500 avant J.C. et à Notre Dame la Grande de Poitiers, environs 1100 après J.C...

Nous partons pour un voyage en image
entre l'Orient et l'Occident...

Dans la salle de musique, Olivier, déguisé en lutin, s'empresse de terminer la mise en place du repas, car il veut lui aussi assister à la conférence...

Tout est prêt, tout le monde a pu trouver une place, et il est temps de commencer. Elena peut passer la parole à François...

Pour tous ceux qui comme moi, ont un peu oublié certains détails de l'histoire, il est utile de commencer par quelques rappels : resituer Persépolis et Poitiers sur une carte; rappeler ce qu'était l'Empire Perse à son apogée, et ce qu'était la France et l'Europe au moyen âge...

Pour rendre aux ruines de Persépolis toute leur majesté, François utilise les illustrations toujours très précises d'une bande dessinée : Alix à Persépolis...

Et pour Notre Dame la Grande, il nous présente des images de la mise en couleur de la façade lors des Polychromies...

Sa réflexion personnelle sur ce sujet est partie des similitudes qui lui sont apparues entre la représentation des quatre vivants dans la mandorle située au sommet de la façade de Notre Dame la Grande et les tétramorphes de la porte d'entrée de Persépolis

On trouve la référence à Ézéchiel et à Persépolis dans un "dictionnaire de l'architecture" de Daniel Ramée paru en 1868...

François nous explique comment, les deux ensembles, Persépolis et Notre Dame la Grande avaient le double rôle de lieu de pouvoir spirituels et temporels.

La conférence se poursuit, avec l'intervention surprise d'un groupe de chanteurs polonais, venu à la demande de François, pour illustrer par le chant l'aspect spirituel de cette réflexion...

François nous montre alors comment il est possible de rechercher les similitudes entre les représentations sur les deux monuments, et leur interprétation.

Il va suivre le déroulement de la frise de l'incarnation, sur la façade de Notre Dame la Grande qui peut se lire comme "une bande dessinée" car il fallait apporter l'enseignement sacré aux fidèles, tous ou presque, illettrés...

Un aspect particulier : l'état de conservation du statuaire des deux lieux.
Persépolis a été incendiée et détruite vers 300 avant J.C par Alexandre le Grand. Ce drame aura été un bien pour la préservation des sculptures et bas-reliefs, qui, enfouis dans la cendre et peu à peu le sable, ont été protégés.
Notre Dame la Grande a elle, du subir les guerres de religions, et là, tous les visages des statues où presque ont été détruits, car jugés iconoclastes par les protestants...

L'analyse comparée va porter sur trois domaines particulier : la représentation des personnages...
On retrouve donc, sur la façade de Notre Dame la Grande, Nabuchodonosor, roi de Babylone. À Persépolis, on retrouve Darius et ses descendants, les rois de Perse...

La représentation des végétaux ...
La fresque commence par l'arbre du Paradis terrestre, et présente aussi l'arbre de Jessé. Les arbres sont très présents à Persépolis...

Et, le bestiaire, qu'il soit réel ou imaginaire...
 

Le lion, dans les deux ensembles symbolise le mal...

Et on retrouve aussi le griffon. Mais comme nous l'explique François, c'est un animal qui "existe" aux deux époques. Personne ne l'a vu, quoi que, peut-être. Mais, il existe, c'est certain...

Nous finissons la visite de Notre Dame la Grande par la nativité, avec deux chants...

Pour finir sa conférence, François nous présente des détails sur la représentation de la recherche de la paix, par le geste. Les mains qui s'ouvrent, les mains qui se posent sont autant de gestes de paix...

La soirée se termine par un dialogue avec François.

Pour ceux qui comme moi ont des petits soucis avec le temps qui passe, j'ai trouvé la représentation sur une échelle de temps des grands événements des différentes religions.

Il est intéressant de voir que la religion perse, le zoroastrisme,ou mazdéisme fondé par Zarathoustra s'appuie sur trois principes, "la bonne pensée", "la bonne parole" et "la bonne action". On y retrouve je pense, la base de toutes les religions. Nous avions pour notre part retrouvé cela en visitant la Birmanie...

 

Pour finir, un grand merci à François, pour la clarté et la précision de sa présentation, et pour la beauté des photos parfaitement mises en concordance pour appuyer son explication..

Bien sûr, j'ai du faire beaucoup d'erreurs dans la transcription de ses idées, et vous qui avez assisté à la conférence, vous pouvez corriger et compléter ce que j'ai dit...

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Annie 31/01/2019 16:26

Superbe résumé, merci Yvon! Conférence passionnante, merci François! Lieu sympa et excellents amuse-gueule, merci Olivier et Elena!

Yvon 02/02/2019 17:41

Et oui, ils savent s'y mettre à trois,
et chacun se met en quatre,
pour nous faire plaisir...
Bises

jC Cnockaert 30/01/2019 15:51

bonjour Yvon,

Vous avez de la chance d'avoir des conférences de cette qualité dans la vallée.
De plus, le commentaire et les illustrations sont de très grande qualité.
Félicitations
Je ne le connais pas le style roman poitevin mais ça m'incite aller faire un tour de ce côté.
J'ai eu la chance de visiter un certain nombre d'églises romanes en Saintonge et dès que j'en aurai un peu le temps je reverrai mes photos des tympans et autres chapiteaux avec un autre œil...

Amitiés
JC

Yvon 02/02/2019 15:36

Pour nous, il est important de profiter de chaque occasion pour découvrir un peu plus les richesses de la Vallée...
Parfois cela nous entraine loin de la Haute-Provence, mais on ne le regrette pas...
à plus

Camille 30/01/2019 15:37

Surprise...
L'écran des commentaires du "Blog des Omergues" se rétrécit.
Difficile pour voir et écrire.
SVP, encore "un peu" de place.
Je n'ai rien à corriger. Je n'ai rien à compléter.
Je ne suis pas Georges Brassens. Je ne chanterai pas sa chanson
"Heureux qui, comme Ulysse". Je suis Camille et j'ai besoin de toi.

Yvon 01/02/2019 17:23

Tu as raison...
Je ne sais pas pourquoi, mais la mise en page n'est plus celle que je voulais...
Il va falloir que je me remettre au travail, pour vous offrir un Blog digne de vous...
Bises

Présentation

  • : Le blog des Omergues
  • Le blog des Omergues
  • : Pour en savoir toujours plus sur le village des Omergues, situé dans la haute vallée du Jabron
  • Contact

Vous avez la parole...

Recherche

Par la fenêtre du bureau...

Après presque trois mois de régime sec, elle est revenue...
Un petit orage hier soir, pour nous mettre dans l'ambiance, et ce matin un temps gris et humide...

Pas de doute, l'automne approche à grands pas...
Ce matin, toutes les odeurs de la nature venaient se mélanger pour notre plus grand plaisir...
Terre humide, feuilles séchées, et cette odeur de miel que développent la nature qui reprend vie...

    En cliquant ICI,

 

vous avez le diaporama des photos publiées

dans cette rubrique...

 

 

Agenda de la Vallée

Pour celles et ceux qui cherchent une informations précise,

Vous pouvez aller sur

L'agenda de la Vallée du Jabron