Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:49

Début mai, nous avons profité d'une belle journée pour aller faire une balade sur le plateau entre Le Contadour et la Vallée du Jabron...

 

Cet espace battu par le vent a toujours été l'espace de prédilection de Giono pour y faire évoluer ses personnages. Je n'aurai donc pas la prétention de vous en parler, mais juste de vous inviter à nous suivre pour découvrir ici et là toutes ces anciennes constructions qui en font le charme...

 

Nous espérons une belle journée, mais il ne fait pas trop chaud. Notre guide a tout prévu, et nous n'avons plus qu'à le suivre...

 

La première construction rencontrée n'est pas dans un très bon état, mais ce qu'il en reste montre que c'était important. Nous sommes impressionnés par le linteau de la partie "habitation"...

 

L'étape suivante est "un monument historique"...

 

Il nous arrive en visitant Versailles, ou un autre château de penser au génie de l'architecte et au travail de précision des compagnons...

Et, là, ne peut-on pas penser à ces paysans, ces bergers, qui, pierre après pierre ont monté ces constructions étonnantes...

 

Nous reprenons notre chemin.

 

On peut constater que toutes ces constructions sont situées sur une esplanade herbeuse, où les pierres ont été enlevées. On prenait la matière première sur place...

 

De tout temps, ici, la terre est pauvre, la nature n'est pas vraiment généreuse. Alors aujourd'hui, ce qu'on a, on voudrait que ce ne soit pas pillé par des Marseillais qui viennent pour en tirer profit...

 

Notre guide profite d'un peu de réseau pour donner un cours sur l'utilisation d'un téléphone pour faire une photo et l'envoyer dans un message. Même perdus en rase campagne les nouvelles technologies sont présentes...

 

Nous arrivons au lieu dit Les Fraches. Nous découvrons une bergerie, qui est encore régulièrement utilisée. Ceci est possible parce qu'ici il y a de l'eau. La citerne, à côté du bâtiment pour les moutons, est encore en service...

 

Mais un panneau nous rappelle que nous sommes sur une propriété privée...

 

Pour se rendre compte de ce que représente ces constructions, au milieu de nulle part, il faut une référence. Alors, j'ai choisi de vous montrer la taille des pierres déplacées en comparaison à un "Maître - Etalon"...

 

D'un coup d'œil rapide, tout semble fait de bric et de broc. Cela ressemble à de gros tas de cailloux. Et pourtant, je vous laisse admirer les pierres d'angle, et le tour de porte de la partie habitation, attenante à la citerne, mais aujourd'hui murée...

 

Nous allons un peu plus loin pour visiter une des bergeries les plus montrées du plateau. Ici il ne reste que les murs et les arches de pierres qui supportaient la toiture...

 

Il ne reste presque plus rien de la partie habitation et de la citerne qui se trouvaient à l'entrée du Jas. Ce dernier était en partie enterré...

 

Avant de quitter Les Fraches, nous découvrons, dans un coin, un petit abri de berger. Pas question de se mettre debout, juste assis. Mais, d'ici on surveille tout l'espace devant la Jas, et on peut sûrement voir de loin venir le loup...

 

Mais, les bergères d'aujourd'hui n'ont plus peur du loup...

 

Rapidement notre prochaine étape se profile à l'horizon...

 

Nous arrivons au Jas de l'Agneau, lui aussi bien connu, puisqu'il a servi de décor à certaine scène du film Crésus, de Giono, avec Fernandel. Tout est maintenant en ruine, mais on voit sur la façade les traces des travaux réalisés lors du tournage...

 

Il est temps pour nous de nous arrêter manger un peu avant de faire demi tour...
Derrière nous, le plateau d'Albion, avec au loin le Luberon, et encore plus loin Marseille et la Méditerranée...

 

Devant, au loin, les Alpes...

 

Si nous faisons encore quelques pas, nous rentrons directement à la maison, nous tombons dans la Vallée du Jabron...

 

Sur le chemin de crête qui va du Négron au sommet de la montagne de Lure, on rencontre de plus en plus de Cairns. Des petits, des grands. Chacun veut laisser sa pierre à l'édifice...

 

Nous prenons le chemin du retour. Nous découvrons un autre abri, face à une grande étendue dégagée...

 

On imagine le berger qui se protège ici du soleil, du vent ou de la pluie, en surveillant son troupeau, car en ce temps là, on surveillait ses bêtes...

 

En avançant on découvre des dépressions très marquées. Il ne faut pas oublier que ce plateau est calcaire et que les avens ne sont pas rares...

 

Un superbe arbre solitaire se dresse sur notre chemin...

 

D'après trois sources différentes sur la toile, il s'agirait "du Grand Fayard" (voir les liens en fin d'article). Il est énorme, majestueux. Depuis quand est-il là à surveiller les troupeaux qui viennent se mettre à l'abri sous sa ramure ?

 

Il faudrait être au moins deux fois plus pour pouvoir le tenir dans nos bras...

 

Sur le versant sud, cet arbre semble placé au bord d'un ancien mur maintenant totalement écroulé, et qui court tout le long du ravin des Chouscles...

 

A côté de l'ancienne ferme, un grand rond de pierres. Est-ce un cercle de sorcière ou simplement la marque de la dernière "rave party" sur le plateau ?

 

Et, tout au bout du ravin, une petite cabane de berger permet de surveiller tout le ravin...

 

Encore une montée, et nous sommes presque arrivés à notre dernier rendez-vous, le Jas de Bouscarle

 

Dans le mur d'enclos un petit abri de berger a été aménagé, permettant de surveiller toute la surface dégagée devant le Jas...

 

Et c'est la fin de la balade. Ce sera un peu plus long que prévu, car le chemin qui mène directement aux Tinettes, est maintenant interdit, comme l'est aussi le parking. Ce qui était avant une Ferme auberge réputée semble être devenue une simple ferme difficile à traverser. Mais cela ne doit pas nous empêcher de profiter du paysage et de jeter un dernier regard sur le Mont Ventoux qui se dore au soleil...

 

Pendant nos promenades Annie ne manque pas une occasion de nous faire découvrir la faune et la flore qui nous entourent. Les hannetons, les carlines, les orchidées sauvages, rien n'échappe à son œil averti.

 

Et pour pouvoir vous les présenter dans
ses albums photos,
elle ne recule devant aucun effort...

 

Pour cette promenade, elle a fait le choix de revenir, le temps d'une balade, au Noir & Blanc.
C'est un régal de découvrir ainsi ces vieilles pierres...

 

 

Vous pouvez retrouver la trace et les détails de cette balade en suivant ce lien sur le site de Wikiloc, où André archive toutes ses promenades...
Une vrai mine d'or...

 

 

Voici les lienssur les articles qui font référence
au Grand Fayard...

UN, DEUX,

Si vous n'en regardez qu'un,
je vous recommande celui-ci
TROIS...

 

 

 

 

 

Enfin, pour les curieux, sachez que j'avais déjà fait une partie de cette promenade, il y a quelques temps, et que j'avais mis en ligne quelques photos.

Voici le lien sur la première partie,
les liens sur les parties suivantes sont en fin du premier article.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yvon
commenter cet article

commentaires

Camille 02/06/2016 12:08

Pour le plaisir de « polluer le blog »... (désolée Yvon, c'est en rangeant « mes dossiers », que j'ai retrouvé mes notes).
Dans la mémoire de mon ordinateur j'avais noté une balade que je devais « refaire », pour en apprécier toutes les saveurs.
Pourquoi mettre " Un an " pour refaire ce parcours. Pourquoi pas ?
Je marche à mon rythme, sur la toile.
Merci au blog « Vivre au Jabron »... « un livre de recettes... »
Plaisir d'écrire Bises et surtout A Bientôt.

Yvon 09/06/2016 17:45

Le Blog est là juste pour vous donner envie...
Envie de lire, Envie de voir, envie de dialoguer...
Alors ne t'en fait pas, aucun de tes commentaires ne viendra polluer mon Blog, au contraire...
Bises

marie jo 15/09/2015 16:42

merci pour ces jolies photos,en effet nous avions fait cette promenade avec le club il ya qques années........ nous étions encore jeunes.....

Yvon 15/09/2015 17:40

Et oui, le temps passe...
En ce temps là, les sorties se faisaient à pieds...
Maintenant elles sont font en autocar :-)
Bises

Camille 15/09/2015 15:29

Ouf ! Que de découvertes.
Merci à notre guide internaute et bravo « aux courageux »... j'aime la marche mais là, c'est trop difficile.
Tout très beau.
P.S : en 1956, j'ai vécu chez ma grand mère à Marseille-L'Estaque : « Tinette » n'était pas une ferme auberge. Grande surprise. Un retour vers le passé qui m'a bien amusée.
Merci Yvon.

Yvon 20/09/2015 18:15

Hello,
Mais non ce n'est pas difficile,
et en plus nous faisons cela doucement, à notre rythme, entre amis...
Pour les "tinettes", c'est vrai que dans la jeunesse, quand j'allais en vacances chez mes grands parents en Normandie, ce terme désignait "la cabane au fond du jardin" :-)

chantal EYSSERIC/LOTIGIE 15/09/2015 15:03

très belle ballade que j'ai aussi faite il y a quelques années, peut être avec vous il me semble!! Et que j'ai refaite avec joie sur ton blog!! Belles photos et super bien commentée!!
A bientôt!

Yvon 15/09/2015 15:09

merci,
C'est vrai qu'on est nombreux a avoir fait cette balade...
Personnellement je l'ai faite au moins trois fois, mais je ne m'en lasse pas et à chaque fois je redécouvre...
Un seul regret, il n'y a, maintenant, plus aucun mouton le plateau...
Sont-ils interdits de séjour, comme les "traileurs", pour protéger les piques prunes et les vipères :-)

emilie 15/09/2015 14:47

bonjour Yvon
Super article :-)))) je connait tout ça très bien et j'ai pris plaisir a voir tes photos et a lire tes commentaires !!
Félicitations

Yvon 15/09/2015 14:56

C'est vrai que cela se trouve à mi-chemin entre chez toi et chez nous...
Alors, la prochaine fois on se donnera rendez-vous là-haut :-)
Bises

Quichottine 15/09/2015 11:22

La promenade est magnifique à travers tes photos. Merci, Yvon.
Je ne suis pas certaine que j'aurais pu vous suivre. :)
Passe une douce journée.

Yvon 15/09/2015 11:39

Tu sais, ces balades sont toujours un plaisir...
On prend le temps de vivre, et de regarder...
C'est presque aussi long que de lire mes articles :-)
Bises

emma 15/09/2015 10:47

superbe article, il y a longtemps que je veux y aller là bas...quand tu y retourne, préviens moi.
bises

Yvon 15/09/2015 10:53

Merci Madame...
Venant de toi, c'est un vrai compliment...
Promis, quand on remonte, je t'appelle avant :-)

Présentation

  • : Le blog des Omergues
  • Le blog des Omergues
  • : Pour en savoir toujours plus sur le village des Omergues, situé dans la haute vallée du Jabron
  • Contact

Vous avez la parole...

Recherche

Par la fenêtre du bureau...

C'est l'été...

Un peu partout le soleil brille...

Ce matin, un ciel presque blanc
nous annonce une belle journée,
sans nuage...

 

    En cliquant ICI,

vous avez le diaporama des photos publiées

dans cette rubrique...

 

 

Agenda de la Vallée

Pour celles et ceux qui cherchent une informations précise,

Vous pouvez aller sur

L'agenda de la Vallée du Jabron

Catégories