Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 17:44

Samedi, nous avions rendez-vous au Château de Montfroc,
pour une soirée "conte", avec au programme 
"Les deux compagnons de route"...


Nos compagnons de route nous attendaient à la porte...

Denis comme toujours était prêt
pour nous faire découvrir les secrets de ce conte...

Mais, ici comme ailleurs,
il faut donner un peu de temps aux retardataires

Une fois tout le monde installé,
Elena nous rappelle les prochains rendez-vous :

le 20 avril, avec "Les souliers rouges",

le 18 mai,  avec "Perceval",

et le 15 juin, avec "Jean de l'Ours"

Après nous avoir conté "Le féminin," puis "le masculin",
et nous avoir fait découvrir les difficultés "du couple",
Denis va nous faire découvrir que sur le long chemin de la vie, nous sommes au moins deux pour n'en faire qu'un et qu'il faudra, pour cela aller jusqu'à découvrir "notre ombre"...

Il va, s'appuyant sur le texte de Grimm, nous montrer comment notre personnalité se construit sur des dualités souvent opposées et sur des dialogues entre le conscient et l'inconscient.
Mais, cette personnalité, la "persona", n'est que la représentation externe de ce que nous sommes, l'enveloppe qui nous permet d'échanger avec la société. C'est la protection de ce que nous sommes vraiment.

La recherche de notre "ombre", doit nous permettre de remettre en cause notre "persona" pour maîtriser notre niveau de prise de décision.

Mais, quand on en est là de l'explication de Denis, on se demande où on va, et surtout, comment le conte, qu'on a peut-être déjà pris le temps de lire, va nous permettre d'avancer.

Et, tout le chemin va être balisé par l'analyse de la part de féminité, "l'anima" chez l'homme et la part de masculin "l'animus" chez la femme.

Le conte s'appuie sur la complexité du personnage de chacun des compagnons.

Dès leur rencontre, le tailleur apparait comme quelqu'un de bonne humeur, alors que le cordonnier est triste.

Le choix du métier des personnages se reflète dans leur personnalité. Le tailleur travaille le tissu, matière noble, et il fait un travail délicat et varié.  Le cordonnier travaille le cuir, une matière non noble, puisque issue de la dépouille d'animaux et il fait un travail rude et répétitif.

Cela se voit aussi dans leur confiance dans la vie et leur façon d'appréhender le risque. Le tailleur est un optimiste qui a confiance dans l'avenir. Le cordonnier est un pessimiste qui n'a confiance qu'en lui.

Chacun construit son moi, son îlot de confiance sur ses valeurs et protége son moi. Le cordonnier est prévoyant et jaloux. Il considère que ce qu'il n'a pas c'est parce qu'on lui a volé. Le tailleur et imprévoyant. Il compte sur la bonté divine pour lui apporter ce dont il aura besoin.

Le voyage des deux compagnons symbolise la recherche d'harmonie entre les deux extrêmes, pour rendre belle la vie de chaque instant. Mais pour cela il y a un prix à payer pour pouvoir voir le monde de façon différente, et il faut sacrifier un acquis, ou ne pas récolter trop tôt une récompense, même si c'est au prix de sacrifices...

Pour le tailleur le chemin qui le conduira à la connaissance de son moi passe d'abord par un changement de vision sur le monde qui l'entoure. Puis, une à une il doit affronter des épreuves qui le conduisent a comprendre une part de sa féminité, pour finir de traverser son ombre...

Et voilà...

Mais, je vous sens un peu perplexes.
C'est vrai que je n'ai ni le savoir ni le talent de Denis pour comprendre d'abord, et expliquer ensuite, tout cela...
Alors, prenez le temps de relire le texte...
Vous pouvez aussi vous pencher sur cette étude, qui parle de "l'ombre"...

 

Et, si c'est toujours un peu dans l'ombre pour vous,
vous pourrez me pardonner,
et vous joindre à nous pour les prochaines soirées, car au delà de la présentation et de l'explication du conte par Denis, nous pouvons continuer à échanger autour de toutes ces merveilles préparées par Olivier...

 

Et n'oubliez pas, le prochain rendez-vous au Château,
c'est le dimanche 31 mars,

Mais, je vous présente cela très vite dans un autre article...

 

 


 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Camille 24/03/2019 08:59

Hier soir, je suis passé par-là.
Ce matin, me revoilà. Je ne compte plus les contes que l’on ma racontés. De jour en jour, tout change.
Des mots, qui chantent. Des photos qui parlent…
Je suis curieuse. Si Yvon écrit :
- …"nous pouvons continuer à échanger autour de toutes ces merveilles"…
Je lui fais confiance, et je le crois.
A bientôt.
P.S : Il faut que j’apprenne ma leçon du jour…

Yvon 28/03/2019 09:58

À chaque jour sa leçon...
Et là, le conte nous plonge dans la compréhension de nous même...
Sommes nous ce que nous voulons être ?
Sommes nous ce que les autres voient...

Bises

Présentation

  • : Le blog des Omergues
  • Le blog des Omergues
  • : Pour en savoir toujours plus sur le village des Omergues, situé dans la haute vallée du Jabron
  • Contact

Vous avez la parole...

Recherche

Par la fenêtre du bureau...

Après presque trois mois de régime sec, elle est revenue...
Un petit orage hier soir, pour nous mettre dans l'ambiance, et ce matin un temps gris et humide...

Pas de doute, l'automne approche à grands pas...
Ce matin, toutes les odeurs de la nature venaient se mélanger pour notre plus grand plaisir...
Terre humide, feuilles séchées, et cette odeur de miel que développent la nature qui reprend vie...

    En cliquant ICI,

 

vous avez le diaporama des photos publiées

dans cette rubrique...

 

 

Agenda de la Vallée

Pour celles et ceux qui cherchent une informations précise,

Vous pouvez aller sur

L'agenda de la Vallée du Jabron