Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 12:00

Nous avons rendez-vous à 8 heures 30 avec notre guide. Nous avons juste le temps de prendre un bon petit déjeuner et en route...

Surprise, notre guide, Yan, est un beau jeune homme de 27 ans. La Birmanie plait de plus en plus à Anne...

Premier contact et première surprise, il nous propose de changer l'ordre du programme. Nous allons commencer par la visite de la pagode Shwedagon.

Quatre escaliers monumentaux, placés aux quatre points cardinaux, permettent d’accéder à la pagode…

Yan avait raison. On profite pleinement de la fraîcheur du matin et aussi d'un éclairage plus doux en début de promenade ce qui rend la prise de photo plus simple...

Cette pagode est à la fois immense, car elle couvre tout une colline qui domine la ville, mais très intime, avec sa multitude de temples qui entoure le stupa central.

« Le stûpa atteint la hauteur de 98 mètres. Sa base est faite de briques recouvertes de milliers de plaques d'or. Elle est entourée d'une forêt de 64 petits pagodons qui forment une petite enceinte avec 4 temples plus grands situés aux points cardinaux. »

Première leçon que je partage avec vous :
- le stupa est "pointu" (comme le chapeau, turlututu)
et on ne rentre pas dans un stupa ;

- le temple est rectangulaire ou carré
et on rentre dans les temples ;

- enfin, la pagode rassemble un certain nombre de temples et de stupas dans un espace défini et sacré...

En visitant cette pagode, nous passons d’un temple à l’autre, d’un pays à l’autre, d’une époque à l’autre…


 

L’architecture d’un stupa est codifiée. J’ai trouvé une explication de cette architecture sur cette page.

Deuxième leçon : le bouddhisme n’est pas « la religion officielle » en Birmanie mais c’est la religion majoritaire.

Troisième leçon : au-delà du bouddhisme, les birmans croient aussi dans les Nats, des esprits en général bienfaisants, et surtout en l’astrologie.
Vous trouverez quelques explications sur cette page

Dans la pagode on retrouve des lieux de culte pour célébrer chaque jour de la semaine.
« Le calendrier astrologique divise la semaine en 8 jours, le mercredi (jour de la naissance de Bouddha) étant divisé en deux. Dans ce calendrier chaque jour est représenté par un animal, ainsi qu'une planète et une position cardinale…»

En ce qui nous concerne,

Anne est née un samedi
Samedi : Sud-Ouest - Saturn - Naga (serpent)

Je suis né un mardi
Mardi : Sud-Est - Mars - Lion

Cette visite est l’occasion idéale pour prendre une première leçon de bouddhisme.

Premier enseignement : Bouddha n’est pas « un Dieu », mais, un messager. C’est un homme qui, en passant d’une vie à l’autre a su s’améliorer, se purifier, pour devenir un Bouddha.

Deuxième enseignement : La pratique de la religion au quotidien passe par le respect de grands principes.
Pour commencer, soyons bons avec les autres.
Dans le cas présent les autres ce sont aussi les animaux
(nous, cela nous a pris deux millénaires pour leur accorder "la sensibilité").
Et encore plus fort, respectons la nature
(ils n'ont donc pas besoin d'écolo, ils ont les bonzes)...

Pas de doute à part quelques variantes locales, toutes les religions monothéistes se ressemblent.

Chaque temple est décoré de mille détails qu’on n’arrive pas à voir si on ne nous les montre pas.
Encore une fois merci à notre guide…

Mais chose importante, ici nous sommes dans un lieu de prière. Alors, chacun va comme il le souhaite rendre hommage à la représentation du Bouddha qui lui convient, qui lui correspond, que ce soit pour des raisons religieuses, culturelles ou personnelles…

En visitant cette pagode, comme beaucoup d’autres, on croit feuilleter un livre d’une histoire qui s’étale sur plus de deux millénaires…

On se souvient que la Birmanie a été une colonie britannique. On retrouve une cloche volée par les anglais, mais que le mauvais sort ne leur a pas permis de transporter.
Elle est restée un siècle dans les eaux du fleuve…

On découvre que dans un passé récent la Birmanie était un royaume puissant.
On trouve la cloche offerte par le roi tharrawady

Si on s’attache à regarder de plus près le stupa, on découvre la finesse du travail de l’ombrelle, ornée de milliers de cloches qui sonnent au vent…

« Sur la flèche se trouve une sorte d'ombrelle où sont accrochées 1065 clochettes d'or et 420 clochettes d'argent, ainsi qu'une girouette ornée de pierres précieuses. Elle se termine par le seinbu, une petite sphère d'or incrustée de milliers de diamants dont une émeraude de 76 carats. »

(Pas facile de prendre en photo, sous le soleil,
une petite boule situé à plus de 100 mètres)…

 

Nous passons une matinée vraiment merveilleuse et nous apprécions déjà mille fois le fait d'avoir un guide qui nous guide...

-------------------------------------------------------------------

Après cela nous allons visiter le grand Bouddha couché.

Là aussi la surprise est grande,
presque aussi grande que lui.

Le Bouddha qui nous accueille n’est pas le Bouddha d’origine. La statue était jugée mal proportionnée et surtout avec un visage trop sévère.
La statue actuelle date des années 50.

Et nous profitons d'une leçon sur la symbolique qui entoure Bouddha.

Pour nous, la notion
« d'empreintes des pieds de Bouddha »
reste un mystère, même après l’explication que nous en a donné Yan.

Je n’ai gardé qu’une chose : à sa naissance, le Bouddha, qui alors était un prince, fut soumis à l’examen des astrologues qui découvrirent sur ses pieds les signes de sa destinée sacrée.

Alors, si vous attendez un heureux événement, n’hésitez pas à consulter un astrologue compétent…

Et nous profitons d'une leçon sur la symbolique qui entoure les statues de Bouddha, qu'il soit debout, assis ou couché. Chaque geste a une signification particulière. Il y a par exemple plus de soixante positions des mains.
Ils avaient inventé le langage des signes plusieurs siècles avant J.C.

 

-------------------------------------------------------------------

 

Il est temps d'aller déjeuner. On prend notre première leçon d'histoire contemporaine.
Nous allons découvrir "the house of memories".

 

On peut y  visiter le bureau du Général Augn San, un des piliers de l’indépendance de la Birmanie et le père fondateur de l'armée birmane, même si celle ci lui a bien mal rendu, en emprisonnant sa fille,
ce qui fit d'elle une icone nationale et un prix nobel.

On profite d'un excellent repas dans un cadre historique…

Imaginez un restaurant dans les murs de la "boisserie"...

 

 

-------------------------------------------------------------------

 

Nous rejoignons le marché Bogyoke.

En chemin nous passons devant la cathédrale de la Sainte Trinité.

 

Le marché est immense. Yan nous fait découvrir le « tanaka », qui orne le visage de très nombreuses jeunes femmes…

Pour la visite, nous nous concentrons sur la partie du marché réservée aux bijoux et aux pierres précieuses...

Il y a de quoi rêver...

Nous y reviendrons le dernier jour de notre voyage, pour compléter nos achats…

Juste en face du marché se trouve le temple hindou de Rangoon construit sous la domination anglaise.
Aujourd’hui il est un peu écrasé par son voisin, le « KFC » de Rangoon. Le progrès arrive ici aussi…


 

-------------------------------------------------------------------

 

Nous parcourons le centre ville à pieds, pour rejoindre
la place de l'indépendance qui fut autrefois
la place "Victoria"...

Nous passons devant la caserne des pompiers.
Cette tour, construite à l’époque de la colonisation anglaise a été longtemps le plus haut monument de Rangoon. Cela servait de tour de guet pour les incendies…

Aujourd’hui, ici aussi les banques font des profits, et elles le montrent en cherchant à faire des immeubles toujours plus hauts…

Le Maha Bandula Park, nom officiel de la place de l’Indépendance, est bordé d’un côté par l’hôtel de ville et de l’autre par le tribunal…

C’est le lieu de rendez-vous des jeunes et des moins jeunes, à l’heure de sortie des bureaux, des écoles et des universités…

Le monument au centre de la place semble banal…

Mais il faut le voir du ciel pour en comprendre la symbolique : une étoile centrale, qui représente le pouvoir  central et fédérateur et cinq étoiles plus petites qui représentent les cinq provinces fédérées en un seul état...

Photo offerte par Yan, notre guide, pour illustrer la symbolique du monument…

 

Cette place, au centre historique de Rangoon, fut l'endroit de manifestations d'étudiants contre le pouvoir militaire...


 

-------------------------------------------------------------------

 

Nous finissons la journée par un superbe coucher de soleil. Nous allons sur "le Strand", au bord de la rivière.

De l'autre côté du fleuve Yangoon se trouve un quartier qui sert de cité dortoir pour Rangoon. Matin et soir, les travailleurs viennent en ville ou rejoignent leurs maisons, en utilisant le ferry, qui est un des "cadeaux" du Japon en réparation des dommages de guerre.

Mais il ne suffit pas à la demande, et il arrive aux débarcadères, de chaque côté du fleuve, point unique. Alors une multitude de barques font le trajet, pouvant débarquer les passagers tout le long de la côte...

Le ballet des barques est parfaitement réglé. Elles arrivent, souvent à vide, rechargent les passagers, et repartent rapidement pour faire un maximum de transfert dans la soirée…

Nous profitons de notre premier coucher de soleil en Birmanie…
Et ne vous en faites pas, ce n’est pas le dernier…

Partager cet article

Repost 0
Published by Yvon
commenter cet article

commentaires

Annie 29/03/2017 23:17

On se régale et on apprend plein de choses! Mais il n'est pas interdit de nous en dire plus de vive voix lors de nos palabres amicaux!

Yvon 08/04/2017 17:33

Si je commence à parle, je n'aurais plus le temps d'écrire :-)
Bises

Camille 29/03/2017 13:57

« Plein les yeux, d'or de couleurs... et une pensée pour Anne qui suit le guide ». Avec Yvon les leçons sont à retenir, c'est facile : j'aime l'histoire du mercredi divisé en deux. J'aime encore plus les animaux de chaque jour de la semaine. Le mystère « d'empreintes des pieds de Bouddha » me fait longuement « méditer ».
Au jour 2, j'ai comme une envie de « vivre là-bas ».
En attendant, je suis Yvon, le guide du voyage.

Yvon 08/04/2017 17:30

Le voyage continue...
Et les découvertes aussi...
bises

Présentation

  • : Le blog des Omergues
  • Le blog des Omergues
  • : Pour en savoir toujours plus sur le village des Omergues, situé dans la haute vallée du Jabron
  • Contact

Vous avez la parole...

Recherche

Par la fenêtre du bureau...

C'est l'été...

Un peu partout le soleil brille...

Ce matin, un ciel presque blanc
nous annonce une belle journée,
sans nuage...

 

    En cliquant ICI,

vous avez le diaporama des photos publiées

dans cette rubrique...

 

 

Agenda de la Vallée

Pour celles et ceux qui cherchent une informations précise,

Vous pouvez aller sur

L'agenda de la Vallée du Jabron

Catégories